Carte de voeux 2004

 

Cette année, un montage à partir d'un de mes films préférés...

 

Conception

  • Extraction DVD Vidéo "La mort aux trousses" avec VLC (sur Mac OS X)
  • Prises de vue rue de Moussy, le 6 janvier 2004: Godefroy avec appareil photo numérique Minolta Dimage 7
  • Assemblage, retouches, équilibrage lumières et couleurs: Photoshop 6
  • Ordinateur PowerBook G4

 

 

Détails de la conception

 

Cette année l'idée était de m'intégrer en compagnie de Nathalie dans un plan de notre film commun préféré, "La mort aux trousses" d'Alfred Hitchcock, à la place de Cary Grant et d'Eva Mary-Saint. Ne trouvant pas de photos convainquantes, nous nous sommes rabbatus sur le DVD, d'une excellente qualité malgré la faible définition du format vidéo.

 

Il fallait commencer par choisir un plan mettant en scène les deux acteurs et qui soit en même temps représentatif du film. Comme souvent avec les films qu'on croit connaître par cur, le plan en question n'existait que dans notre imagination: on cherche tel plan où les acteurs sont côte à côte et finalement on constate qu'il s'agit d'une succession de champs/contre-champs. Ou bien on pense voir tel élément du décor derrière les acteurs et on se rend compte qu'on n'a superposé les deux plans que dans sa tête. Vraiment le cinéma c'est magique, rien à voir avec la photo ! C'est probablement pour cette raison que les photos affichées à l'entrée des cinéma sont faites par des photographes de plateau au moment du tournage et ne sont généralement pas extraites du film.

Ainsi, plusieurs séquences étaient favorites pour cette carte de voeux: le déjeuner en tête à tête dans le wagon restaurant, dans la cabine du Wagon lit, la vente aux enchères, et la scène finale sur le mont Rushmore.

  

  

Nous avons du nous rendre à l'évidence qu'aucun plan n'était réellement exploitable: la séquence du déjeuner n'enchaîne que des champs et des contre-champs, celle du wagon lit où Cary Grant est libéré de sa couchette ne montrait Eva Marie-Saint que de dos, celle de la vente aux enchères ne montrait que la tête d'Eva Marie-Saint en bas de l'image et n'identifiait pas assez le film. Enfin les séquences sur le mont Rushmore ne montraient pas à la fois correctement les acteurs et le décor.

Nous avons donc décidé de faire un montage à partir de deux plans de cette dernière séquence qui nous a semblé la plus caractéristique du film, un plan illustrant le mont Rushmore, et un plan montrant correctement les acteurs. Le choix des plans était simplifié, mais restait compliqué. Notre choix s'est arrêté sur les deux plans suivants.


 

 

Partant de l'image de départ ci-dessous permettant déjà à certains d'identifier le film...

 

 

...nous l'avons inversée horizontalement puis préparé un peu d'espace pour renforcer l'effet Cinémascope.

Ce renforcement est certes artificiel mais le cadrage Cinémascope l'est tout aussi: la mort aux trousses n'a pas été filmé en Cinémascope, et les versions diffusées en DVD sont en fait tronquées en haut et en bas de l'image pour aboutir à un format 16:9ème... La qualité de l'image est fort heureusement remarquable, et compense ce tronquage qui ne m'a d'ailleurs pas gêné lors du visionnage du film.

 

 

Ensuite nous avons intégré à gauche une image de cary Grant et Eva Marie-Saint, ce qui nous permettait d'obtenir le plan que nous recherchions, LE couple caractéristique du film sur LE lieu caractéristique du film.

Cet assemblage soulève un problème global d'éclairage. Le plan avec les sculptures est éclairé par la lune avec une lumière bleutée, alors que les acteurs sont éclairés plutôt de face, légèrement en contre-plongée, par une lumière plutôt chaude,. De plus, un léger éclairage d'appoint fait ressortir l'arrière de la tête de Cary Grant et souligne la partie droite du visage d'Eva Marie-Saint.
Le côté artificiel de l'éclairage des acteurs ne se ressent pas dans le film, en plein coeur de l'action. Mais ici, sur la photo il est plus difficile de ne pas en tenir compte, d'autant que son côté articifiel est renforcé par l'éclairage naturel des sculptures.

 

 

Ensuite, remplacement des visages des acteurs par les nôtres, et mise en valeur de la statuette de microfilms (prise sur autre plan).

Le positionnement des lumières n'a pas été évident. Les sources que nous avons utilisé étant trop ponctuelles, créant des ombres trop marquées sur les visages, et trop basses. De plus, la source à l'arrière de ma tête ne se voit pas du tout (c'est que contrairement à Cary Grant je ne mets pas de la "gomina" dans mes cheveux...) de même que le bord droit du visage de Nathalie. Pour simplifier, on a fait également l'impasse sur le coup de ventilateur dans les cheveux de Nathalie. Ca manque un peu :-)

Mais le pire aura été l'équilibrage des couleurs: un cauchemar. Partant d'un éclairage en lumière artificielle et d'un cliché pris avec un appareil numérique limité (de mon point de vue) il a été très difficile de retrouver une carnation de peau en accord avec le film. Eva Marie-Saint devait avoir une bonne couche de fond de teint, et Cary Grant devait probablement rentrer de vecances aux Bahamas tellement il était bronzé. Nous avons tâché de nous approcher le mieux que nous pouvions du modèle.

 

 

Enfin, ajout de bandes noires en haut en bas de l'image pour renforcer l'effet cinéma, puis de sous-titres, et atténuation de l'arrière plan derrière les acteurs, trop bleuté par rapport au plan de droite avec les sculptures.

 

Télécharger la version pleine résolution 895x639 pixels

 

 

 

Bonne année 2004 !

 

.

Des remarques, un problème ? Ecrivez-moi !

Sommaire Page Web Godefroy Troude